Des Français convertis dans tous les dossiers islamistes

le
0
On constate depuis quelque temps une montée en puissance de profils autoradicalisés, plus isolés, souvent inconnus des services.

Alexandre fêtera ce jeudi ses 22 ans, menottes aux poignets. Soupçonné d'avoir agressé à l'arme blanche un militaire à la Défense, samedi dernier, il s'était converti à l'islam à l'âge de 17 ans. Un profil qui ne surprend guère dans les rangs de l'antiterrorisme.

C'est que les convertis à l'islam radical pullulent dans les procédures instruites par les juges de la galerie Saint-Éloi. Tout commença au temps de Charles Pasqua, en 1996, avec l'affaire dite du «gang de Roubaix», ce groupe de «gangterroristes» animés par des jeunes Français partis sur les sentiers de la guerre sainte dans les Balkans et revenus porter le fer dans l'Hexagone. Depuis, le phénomène des convertis ne s'est jamais démenti (voir notre historique ci-contre).

Vice-président du tribunal de grande instance de Paris, le magistrat antiterroriste Marc Trévi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant