Des fractures dans un oléoduc péruvien, 3.000 barils déversés

le
0
    LIMA, 23 février (Reuters) - Près de 3.000 barils de pétrole 
se sont déversés en Amazonie après la rupture en deux endroits 
du principal oléoduc péruvien, a annoncé lundi la compagnie 
Petroperu, ce qui a entraîné la pollution de deux rivières dont 
dépendent des villages indigènes, ont indiqué les autorités. 
    Le pétrole s'est déversé dans deux cours d'eau, le Chiriaco 
et le Morona, dans le nord-est du pays, a déclaré l'agence 
gouvernementale chargée de l'environnement l'OEFA, confirmant 
les rapports effectués par des ONG. 
    Pas moins de huit tribus de la communauté Achuar dépendent 
de ces deux rivières pour leur consommation d'eau, a expliqué le 
chef indigène Edwin Montenegro. 
    Petroperu encourt une amendes de 60 millions de sols 
péruviens (15 millions d'euros) s'il est établi que la santé de 
ces tribus a été affectée par les fuites survenues à la fin du 
mois de janvier et au début de février, a dit l'OEFA. 
 
 (Mitra Taj et Marco Aquino; Julie Carriat pour le service 
français, édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant