Des formateurs canadiens impliqués dans des accrochages en Irak

le
0
    OTTAWA, 16 novembre (Reuters) - Des conseillers militaires 
canadiens ont été fréquemment impliqués dans des accrochages 
avec les djihadistes de l'Etat islamique (EI) au cours du mois 
écoulé en Irak, a annoncé mercredi le général Michael Rouleau, 
commandant des forces spéciales.  
    Le gouvernement avait assuré que les 200 hommes du 
contingent dépêché par Ottawa pour former les forces kurdes du 
nord de l'Irak ne prendrait pas part aux combats.  
    Les peshmergas kurdes participent notamment à la reconquête 
de Mossoul, dernier fief urbain de l'EI en Irak.  
    "Le nombre de recours à la force lors des derniers semaines 
a été important. Quand les troupes canadiennes ont recours à la 
force, ce sont des combats clairement localisés", a déclaré le 
général Rouleau, lors d'une conférence de presse. Les effectifs 
canadiens ne sont impliqués dans aucune mission de combat, 
a-t-il souligné.  
    Le précédent gouvernement canadien avait dépêché 70 
conseillers militaires et six chasseurs-bombardiers pour 
participer à la lutte contre l'EI. Celui de Justin Trudeau a 
rappelé les moyens aériens cette année et a porté les effectifs 
des conseillers à 200 hommes.  
 
 (David Ljunggren, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant