Des forces libyennes disent avoir pris le port de Syrte à l'EI

le
0
    TRIPOLI, 11 juin (Reuters) - Les forces fidèles au 
gouvernement d'union libyen ont revendiqué vendredi la prise du 
port de Syrte, fief de l'organisation Etat islamique en Libye. 
    Des brigades composées en grande partie de combattants de la 
ville de Misrata ont progressé au cours de la semaine vers le 
centre de Syrte après avoir lancé le mois dernier une 
contre-offensive contre l'EI et avoir repoussé les djihadistes 
le long de la route côtière entre les deux villes. 
    Ces brigades interviennent avec l'appui du gouvernement 
d'union nationale formé avec le soutien des Nations unies et qui 
s'efforce d'asseoir son autorité sur le pays depuis son arrivée 
en mars à Tripoli. 
    D'après une source au sein de la direction des opérations à 
Misrata, les combattants présents sur le front au sud de Syrte 
ont contourné leurs ennemis pour atteindre la Méditerranée et 
s'emparer du port, situé à environ 5 km du centre de la ville. 
    Ces affrontements ont fait 11 morts et 35 blessés parmi les 
brigades loyalistes, selon cette même source. 
    L'Etat islamique a commencé à s'étendre en Libye en 2014 en 
profitant du chaos dans le pays. Il s'est emparé de Syrte l'an 
dernier mais n'est pas parvenu à s'implanter durablement 
ailleurs en Libye. 
    Tandis que les brigades de Misrata ont progressé vers Syrte 
à l'ouest, une autre force contrôlant des terminaux pétroliers 
dans l'est de la Libye et également fidèle au gouvernement 
d'union a aussi fait reculer les djihadistes. Elle est parvenue 
jeudi à Haraoua, une localité située à environ 70 km de Syrte. 
 
 (Ahmed Elumami; Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant