Des filières piègent les étudiants étrangers 

le
0
Attirés par des diplômes français, 400 Indiens ont payé des trafiquants. Le rectorat de Paris a organisé une surveillance.

Prêts à tout pour obtenir un diplôme français, plus de 400 jeunes Indiens sont entrés sur le territoire national grâce à de fausses attestations de scolarité entre 2008 et 2010. Le Parisien a révélé récemment qu'un trafiquant avait monnayé ses services auprès de chacun de ces jeunes gens entre 5000 et 10.000 euros. Il aurait récolté près de 3 millions d'euros en deux ans.

Ce type d'affaires reste «exceptionnel», selon Édouard Husson, vice-chancelier des universités du rectorat de Paris. C'est la première fois qu'une filière concernant des étudiants indiens est ainsi démantelée. Depuis quelques années, la vigilance du rectorat s'est accrue, notamment après les affaires des universités de Toulon et de Villetaneuse, concernant des étudiants chinois. Une veille Internet a été mise en place. «L'enseignement supérieur est devenu un véritable marché international, le nombre d'étudiants chinois ou indiens est en pleine croissance et les diplômes frança

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant