Des familles refusent l'offre d'indemnisation de Germanwings

le
0

FRANCFORT, 18 juillet (Reuters) - Des proches des victimes de l'accident de la Germanwings en mars dernier dans les Alpes françaises ont refusé l'indemnisation de 25.000 euros proposée par la compagnie aérienne au titre de leur préjudice moral, a déclaré samedi un avocat. Elmar Giemulla, qui représente certaines victimes allemandes du crash, a dit avoir informé Germanwings, dans une lettre envoyée cette semaine, que cette offre était jugée inadaptée, ajoutant qu'une somme supérieure à 100.000 euros était considérée comme adéquate. La compagnie à bas coûts, filiale de Lufthansa LHAG.DE , n'a pu être contactée dans l'immédiat. L'offre de 25.000 euros s'ajoute à une aide financière immédiate de 50.000 euros versée aux proches des victimes. La législation allemande ne prévoit habituellement pas une indemnisation séparée pour le préjudice moral, contrairement à la législation américaine par exemple. Germanwings a par ailleurs déclaré que les proches des victimes résidant en Allemagne pouvaient également chacun réclamer une somme supplémentaire de 10.000 euros pour tout problème de santé, sans devoir en fournir la preuve formelle. Selon l'examen des boîtes noires de l'Airbus A320, l'accident a été provoqué par le copilote de l'appareil Andreas Lubitz qui a précipité l'Airbus de la Germanwings reliant Barcelone à Düsseldorf contre un massif des Alpes de Haute-Provence, entraînant avec lui dans la mort les 149 autres personnes à bord. (Harro ten Wolde; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant