Des faillites à prévoir dans l'énergie aux Etats-Unis

le
1
Un puits de pétrole de schiste aux Etats-Unis (©pixabay.com)
Un puits de pétrole de schiste aux Etats-Unis (©pixabay.com)

(lerevenu.com) - Selon les stratèges d'UBS, le taux de défaut devrait fortement progresser parmi les entreprises endettées du secteur pétrolier américain. Le prix du baril devrait rester faible en raison d'un excès d'offre, la banque prévoyant un cours à 49 dollars en fin d'année et un prix moyen à 62,50 dollars en 2016.  

La banque prévoit ainsi une part des emprunteurs du secteur énergétique dans le compartiment du « haut rendement » (high yield) comprise entre 15% et 25% incapables de faire face à leurs échéances de remboursement.  

Ce qui porterait le taux de défaut global du segment high yield d'un plus bas récent de 1,9% vers la moyenne de long terme de 4,5% pour un marché global estimé à 1.300 milliards de dollars. De nombreux investisseurs chercheraient alors à diminuer leur exposition, mais seraient rapidement confrontés à un problème de liquidité, faute de contrepartie suffisante.

Un risque de contagion pourrait alors se propager, selon UBS, à d'autres classes d'actifs, comme la dette privée et les actions réputées plus liquides, en raison des ventes forcées au sein de fonds d'allocation multi-stratégies confrontés à des sorties de capitaux.   

Des banques ayant beaucoup prêté aux jeunes sociétés pétrolières pourraient également supporter une hausse des provisions nécessaires. Enfin,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jepe48 le mardi 17 fév 2015 à 07:08

    DOmmage pour eux, mais quand la machine s'emballe et que l'on ne maitrise plus rien, c'est ce qui arrive, un peu le genre arroseur arrosé. Dépuis la baisse du pétrole on nous explique que les ricains se sont servis de leur pétrole pour faire baisser les prix et mettre à mal des pays comme l'Iran et surtout la Russie qui ont besoin d'un pétrole à 100 dollars