Des failles apparaissent dans la défense d'Assange

le
0
Le fondateur de WikiLeaks tente d'empêcher son extradition de l'Angleterre vers la Suède.

La deuxième journée d'audience à Londres pour décider de la validité de la demande d'extradition de Julian Assange vers la Suède ne lui a pas été très profitable. Avant que le juge de la cour de Belmarsh dans l'est de Londres ne décide de rajouter une troisième journée de débats, la contre-interrogation du principal témoin de la défense a exposé une faille importante dans le scénario défendu par les avocats du fondateur du site WikiLeaks.

Depuis que le mandat d'arrêt européen a été déposé par la justice suédoise en octobre dernier pour deux plaintes de viol et d'agressions sexuelles, Julian Assange a toujours affirmé qu'il avait quitté la Suède le 27 septembre dernier sans savoir qu'il y était recherché pour interrogatoire. Un détail qui détermine en grande partie sa bonne foi dans cette affaire, largement compliquée par le contexte des réactions parfois violentes provoquées par la dissémination de milliers de dépêches diplomatiques américaines p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant