Des explosions visent le Hamas et le Djihad islamique à Gaza

le
0

GAZA, 19 juillet (Reuters) - Six voitures appartenant à des membres du Hamas et du Djihad islamique ont été détruites dimanche par des explosions dans la bande de Gaza, a-t-on appris auprès de témoins. Ces explosions, qui se sont produites dans la ville de Gaza où le Hamas est solidement ancré, n'ont pas fait de victimes. Les deux organisations visées ont publié un communiqué commun dans lequel elles dénoncent les "traîtres" qui ont commis ces attaques, suggérant par là qu'il s'agit selon elles de Palestiniens, et non d'Israël. Le Hamas et le Djihad islamique promettent par ailleurs que les auteurs seront "retrouvés et punis". Les attaques n'ont pas été revendiquées mais le Hamas, au pouvoir dans l'enclave palestinienne, est confronté à la rivalité croissante de sympathisants des groupes djihadistes Etat islamique (EI) et Al Qaïda, lesquels voudraient imposer un ordre plus dur à Gaza et mener une guerre ouverte avec Israël. Des salafistes, qui ont fait allégeance à l'EI, ont d'ores et déjà pris la décision de tirer des roquettes contre Israël, en violation d'une trêve conclue avec le Hamas à l'issue du conflit de l'été dernier qui s'est achevé avec la mort de 2.100 Palestiniens et 73 Israéliens. En juin, des combattants de l'EI dans la péninsule égyptienne du Sinaï, qui jouxte la bande de Gaza, ont publié une video dans laquelle ils menacent de faire du territoire palestinien un nouveau "fief", au même titre que les territoires contrôlés par le groupe en Syrie et en Irak. (Saleh Salem; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant