Des explosions ont fait 37 morts, 105 blessés à Gombe au Nigeria

le
0

ABUJA, 23 juillet (Reuters) - Le bilan des attentats qui se sont produits contre deux gares routières mercredi à Gombe, dans le nord du Nigeria, s'élève à 37 morts et à 105 blessés, a annoncé jeudi un responsable de la Croix-Rouge. Les attentat n'ont pas été revendiqués, mais ils portent la marque des islamistes de Boko Haram. La première bombe, qui a explosé vers 19h00, a vraisemblablement été actionnée par un kamikaze dans une mosquée au parc routier de Dadin Kowa au début du rassemblement pour la prière, ont déclaré deux témoins. Deux autres explosions se sont produites à l'entrée de la gare routière de Duky et dans un petit marché à proximité. Les attentats sont fréquents à Gombe. ID:nL5N0ZW57X Les pays voisins du Nigeria ne sont pas épargnés. Mercredi, deux attentats ont fait au moins 13 morts et 32 blessés à Maroua le nord du Cameroun. ID:nL5N1023XU Par ailleurs, au moins neuf personnes ont été tuées à Pompomari, près de la grande ville de Biu dans l'Etat du Borno lors d'une opération attribuée à Boko Haram mercredi soir. Le Borno, qui jouxte l'Etat de Gombe, est le bastion de l'insurrection menée par Boko Haram. Les islamistes ont attaqué un autre village près de Biu, Buratai, cette semaine. (Isaac Abrak avec Ardo Abdallah à Bauchi et Lanre Ola à Maiduguri; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant