Des experts européens avaient alerté des dangers du Mediator dès 1999

le
0
INFO LE FIGARO - Un rapport réalisé par des experts italiens, à la demande de l'Agence européenne du médicament, montre, sans ambiguité, la similitude entre l'Isoméride, interdite en 1997, et le Mediator resté sur le marché jusqu'en 2009

Le Figaro s'est procuré un rapport daté d'octobre 1999 émanant d'experts européens qui mettaient déjà en cause le Mediator. «Il existe des suspicions que les patients traités au benfluorex (la molécule du Mediator, NDLR) sont exposés à un niveau potentiellement toxique de norfenfluramine», notaient les Dr Giuseppe Pimpinella et Renato Bertini Malgarini, des experts italiens sollicités par l'Agence européenne du médicament. Les laboratoires Servier et l'Agence française de sécurité sanitaire des porduits de santé (Afssap) ne réagiront pas.

Pourtant à l'époque, la norfenfluramine (la substance circulant dans le corps après absorption, substance commune au Mediator et à l'Isoméride, NDLR) est fortement suspectée d'être responsable des hypertensions artérielles pulmonaire, une maladie particulièrement lourde nécessitant parfois une greffe de poumons ainsi que des atteintes des valves cardiaques. Cette suspicion sera confirmée en 2000 avec la publication d'un a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant