Des experts de l'Onu accusent l'armée sud-soudanaise d'atrocités

le
0

NATIONS UNIES, 25 août (Reuters) - Des experts des Nations unies, dans un rapport rendu public mardi, accusent des soldats sud-soudanais d'avoir brûlé vifs des villageois et d'en avoir pourchassé d'autres pendant plusieurs jours lors d'une offensive dans l'Etat d'Unité entre avril et juillet derniers. L'armée du Soudan du Sud a mené lors de cette opération une politique de la "terre brûlée" avec "une intensité et une brutalité contre les civils jamais vues jusqu'alors" dans ce conflit, précise le rapport intérimaire remis aux membres du Conseil de sécurité de l'Onu. Des villages entiers ont été rasés, des maisons incendiées, parfois avec leurs occupants à l'intérieur, des femmes violées et des enfants enlevés, ajoutent les experts. Le Soudan du Sud est plongé depuis décembre 2013 dans une guerre civile qui oppose les forces du président Salva Kiir aux partisans de l'ancien vice-président Riek Machar, sur fond de rivalité entre les ethnies Dinka, dont Kiir est issu, et Nuer, à laquelle appartient Machar. Salva Kiir doit signer mercredi un accord de paix que son rival a déjà approuvé la semaine dernière. Les quinze membres du Conseil de sécurité examinent en ce moment un projet de résolution préparé par les Etats-Unis, qui frappera le Soudan du Sud d'un embargo sur les armes à compter du 6 septembre si Salva Kiir ne signe pas l'accord ou si celui-ci n'est pas respecté. (Michelle Nichols, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant