Des experts contestent le coût des mesures de Sarkozy

le
1
L'Institut de l'entreprise estime que 11,4 milliards manquent à l'appel dans le financement du programme du candidat UMP. Le coût de la création de solutions de garde supplémentaires pour les jeunes enfants serait par exemple sous-évalué.

Alors que Nicolas Sarkozy a présenté il y a dix jours le chiffrage de son programme, l' Institut de l'entreprise , qui évalue les propositions des différents candidats (hypothèses et calculs sur www.debateco.fr), livre ses propres estimations. Verdict du think tank: 11,4 milliards d'euros manquent à l'appel.

L'Institut de l'entreprise estime d'abord que certaines mesures, pour un total de 5,3 milliards, n'ont pas été intégrées au chiffrage du candidat. C'est le cas de la réforme du permis de conduire (passage du code au lycée, permis gratuit pour les jeunes en service civique). Or cette réforme coûtera entre 247 et 281 millions d'euros par an, en fin de mandat, d'après l'Institut. Le think tank juge en outre que la division par deux des droits de mutation, un impôt sur les transactions immobilières, n'est pas compensée (ce que conteste l'UMP).

Surtout, l'Institut met en garde sur le financement de la mesure phare de Nicolas Sarkozy: proposer aux professeurs du collège

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 17 avr 2012 à 11:41

    JPi - Ce qui nous intéresse ce n’est pas de savoir ce que chaque candidat fera pour dépenser plus, ici ou ailleurs, mais bien ce que chaque candidat propose pour réduire les dépenses de l’état France.