Des étrangers forment l'armée nigériane face à Boko Haram

le
0

LONDRES, 17 mars (Reuters) - Des agents de sécurité privés sud-africains, russes et sud-coréens sont sur le terrain dans le nord-est du Nigeria mais ne sont pas directement engagés dans les combats contre les islamistes de Boko Haram, a déclaré mardi le gouvernement nigérian. La mission de ces hommes, souvent présentés comme des mercenaires, est uniquement de former les soldats nigérians et de les aider à utiliser certains équipements, a précisé à Reuters le porte-parole du gouvernement d'Abuja, Mike Omeri, en marge d'une conférence de presse à Londres. "Ils encouragent, ils enseignent ce qu'ils savent, voilà ce qu'ils font", a-t-il ajouté. Prié de dire si ces étrangers étaient impliqués dans les combats, il a répondu: "Pas que je sache." Mike Omeri n'a pas précisé le nombre de mercenaires présents dans la région mais a reconnu qu'ils venaient de pays qui ont fourni du matériel militaire au Nigeria. Il a cité l'Afrique du Sud, la Russie et la Corée du Sud. Leur mission, a-t-il précisé, prendra fin quand les soldats nigérians seront en mesure d'utiliser parfaitement les équipements fournis. "Les formations ont lieu sur le terrain et c'est pourquoi les gens sur place parlent de mercenaires", a expliqué le porte-parole. (Karin Strohecker; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant