Des Etats africains veulent une force commune contre Boko Haram

le
0

NIAMEY, 21 janvier (Reuters) - Les pays africains soumis à la menace des combattants de Boko Haram vont demander au Conseil de sécurité de l'Onu la création d'une force multinationale capable de combattre le groupe islamiste installé au Nigeria, a annoncé le ministre nigérien des Affaires étrangères mercredi. Mohamed Bazoum a précisé que les pays de la région du Lac Tchad se sont mis d'accord lors d'une réunion à Niamey au Niger mardi pour rédiger un projet de résolution qui sera présenté au Conseil de sécurité par l'Union africaine. Aucune date n'a été fournie pour la présentation de ce texte. "Contrairement à ce qui s'est produit par le passé, nous avons convenu avec nos partenaires qu'une résolution devait être adoptée par le Conseil de sécurité permettant l'établissement d'une force conjointe multinationale", a déclaré Mohamed Bazoum à la télévision nigérienne. Les pays concernés ont également convenu que le quartier général de cette force serait installé à N'Djaména, capitale du Tchad, après que la ville de Baga au Nigeria a été investie et pillée par les combattants islamistes. Jusqu'à présent les désaccords et la méfiance entre les différents pays de la région ont empêché la mise en commun d'une partie de leurs ressources militaires pour lutter contre le djihadistes. (Abdoulaye Massalaki; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant