Des éoliennes respectueuses des chauves-souris

le
0
Les chauves-souris font partie des animaux les plus menacés par le développement de la filière éolienne.
Les chauves-souris font partie des animaux les plus menacés par le développement de la filière éolienne.
Un des défauts majeurs des éoliennes pourrait bientôt être gommé.

Plusieurs études ont déjà porté sur l'impact, positif ou négatif, des éoliennes sur la biodiversité. Les chauves-souris, elles, pâtiraient de cette source d'énergie durable actuellement en plein essor. Une expertise menée par le Dr Jeroen Minderman, de l'Université de Stirling (Écosse), a en tout cas suggéré que les micro-turbines pourraient réduire de manière significative l'habitat de l'espèce dans leur région immédiate.
« À ce jour, des études ont porté uniquement sur les parcs éoliens à grande échelle. Nous avons donc pensé qu'il est essentiel de combler cette lacune en déterminant si ces effets négatifs sont également applicables aux petites éoliennes, la finalité étant d'améliorer l'orientation de planification et d'empêcher la construction de turbines mal situées à l'avenir », a commenté le Dr Minderman.

L'éolien, un ami qui vous veut du bien. Sous certaines conditions?
Les résultats de l'étude qu'il a dirigée ont révélé que l'activité des oiseaux n'a pas été grandement affectée par l'apparition d'éoliennes. Celle des chauves-souris était en revanche inférieure de 54 % près des parcs éoliens par rapport à des zones « normales ». Les auteurs recommandent également que les éoliennes soient érigées à au moins 20 mètres de l'habitat naturel des chiroptères.
Les pesticides et une maladie fongique appelée le syndrome d
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant