Des enseignes vous réservent vos articles préférés pendant les soldes

le
0

Alors que le démarrage des soldes d'hiver a été étouffé par les attentats, certaines marques misent sur l'e-réservation pour faire revenir les clients dans leurs magasins.

L'ambiance n'est pas à la fête chez les commerçants, surtout en région parisienne, où les attaques terroristes ont étouffé le démarrage des soldes d'hiver. Pour faire revenir la clientèle dans leurs magasins, les enseignes ont pour certaines lancé la deuxième démarque quelques jours plus tôt, comme Promod, André ou les Galeries Lafayette, d'autres ont envoyé de nouvelles offres «exceptionnelles» aux porteurs de leurs cartes de fidélité (Camaieu, Du pareil au même, entre autres), enfin, certaines ont mis le paquet sur leur offre de services en ligne, notamment l'e-reservation. Alors que le «click and collect» permet de commander sur Internet et de retirer son produit en magasin, le principe de l'e-réservation est de mettre de côté pour une durée déterminée des articles choisis par le client pour que celui-ci vienne ensuite en boutique l'essayer et le payer ... ou pas. En effet, ce service est sans obligation d'achat et gratuite.

«Jusqu'à présent, les marques qui proposent ce service avaient tendance à le suspendre pendant la période des soldes, notamment pour libérer leurs vendeurs en magasin de la gestion des réservations», explique Jérémie Herscovic, président-fondateur de SoCloz, une start-up française créée en 2010 et spécialisée dans le «web-to-store», à savoir ces services sur Internet censés inciter les clients à acheter dans des magasins physiques. Après la géolocalisation des produits ou des promotions dans les magasins, l'e-réservation est arrivée sur le marché français il y a un an et demi. «Les consommateurs ont besoin de s'assurer de la présence d'un produit dans un magasin. Ils ne veulent plus se déplacer pour rien.» D'autant plus que s'ils font leur repérage sur Internet, tous ne sont pas accros aux achats en ligne. Il reste en effet 39% des Français qui disent avoir besoin de voir et toucher les produits en magasin avant d'acheter, selon SoCloz.

«Éviter la frustration»

«Les enseignes comprennent de plus en plus qu'elles doivent leur éviter la frustration de rater des bonnes affaires, le stress des files d'attente interminables et leur donner la possibilité de changer d'avis jusqu'à la dernière minute», souligne Jérémie Herscovic. Aujourd'hui, SoCloz fournit ses services à une cinquantaine de grandes marques. Parmi elles, seules quatre avaient ouvert l'e-réservation durant les soldes d'été, il y a six mois. Pour la deuxième démarque des soldes d'hiver de 2015, en revanche, «une vingtaine d'enseignes» l'ont activée. C'est le cas de plusieurs marques du groupe Vivarte, en tête desquelles Naf Naf, Kookaï, Caroll, André ou encore Minelli, mais aussi d'autres noms de la mode comme Gérard Darel, Devred, Eram, Sinequanone, Le Tanneur, ou enfin des arts de la table avec Guy Degrenne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant