Des enseignants choisis «à la carte»

le
0
Cette année, 2.441 établissements, soit 300 collèges et les écoles primaires attenantes, sont entrés dans le dispositif «Éclair»

Plus de six cents professionnels de l'éducation se sont réunis cette semaine pour analyser le fonctionnement du dispositif innovant «Éclair». Ce dernier englobe les établissements concentrant «le plus de difficultés en matière de climat scolaire et de violence» depuis 2010. Cette année, 2.441 établissements, soit 300 collèges et les écoles primaires attenantes, sont entrés dans ce dispositif souvent évoqué par le chef de l'État tant il incarne son projet d'éducation: autonomie des établissements, personnalisation des enseignements, recrutement sur profils, primes modulables, etc.

Autant d'accrocs au fonctionnement habituel de l'Éducation nationale que ne goûtent guère les syndicats d'enseignants, à commencer par le Snes, pour qui ce système «poursuit la mise en place d'un système éducatif atomisé en petites entreprises d'éducation sous l'autorité de chefs d'établissement ayant pouvoir de recrutement et d'évaluation des personnels».

Pour rendre les ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant