Des élus UMP se défendent d'appeler à la "manif' de trop"

le
3
DES ÉLUS UMP SE DÉFENDENT D'APPELER À LA "MANIF' DE TROP"
DES ÉLUS UMP SE DÉFENDENT D'APPELER À LA "MANIF' DE TROP"

PARIS (Reuters) - Plusieurs élus UMP se sont défendus vendredi d'appeler à la "manif' de trop" à deux jours d'un nouveau rassemblement des opposants au mariage pour tous à Paris dans un contexte de tensions attisées par des menaces contre plusieurs personnalités.

Selon un sondage BVA publié vendredi par Le Parisien et i>Télé, une très large majorité de Français (62%) souhaitent que les manifestations hostiles à la loi sur le mariage homosexuel cessent à présent qu'elle a été promulguée le 18 mai dernier.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est de son côté inquiété d'une forte présence de groupes d'extrême droite dimanche et songe à interdire le "Printemps français" qui a proféré des menaces mercredi.

"Ce n'est pas la manif' de trop, c'est la manif' qu'il faut pour montrer que les Français sont attachés à la politique familiale", a estimé le chef de file des députés UMP à l'Assemblée nationale Christian Jacob sur RTL. "Tous ceux qui se sont mobilisés contre ce texte sont aussi ceux qui se retrouvent dans la défense de la politique familiale."

"Le texte est effectivement voté, promulgué, la loi de la république s'appliquera partout, il n'empêche que cette attaque aux familles, on ne doit pas la laisser passer", a-t-il ajouté.

Une position partagée par le député UMP des Yvelines Henri Guaino, qui renvoie la responsabilité du mauvais climat actuel au gouvernement: "Il y a un mauvais climat dans le pays, en Europe dans la société, la manière dont le gouvernement s'y est pris pour faire adopter cette loi n'a pas arrangé le climat", a-t-il dit sur Canal +.

"Il n'y a jamais de manif' de trop, la différence entre une société libre et une tyrannie, c'est que dans une société libre on a le droit de manifester", a-t-il ajouté.

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy espère qu'il y aura "des millions et des millions de personnes dans les rues dimanche pour dire non à une certaine idée de la société et une certaine idée de la civilisation".

La manifestation de dimanche divise l'UMP. François Fillon, Luc Chatel, Bruno Le Maire ou Nathalie Kosciusko-Morizet ont ainsi refusé de se joindre au cortège auquel participeront le président de l'UMP Jean-François Copé, Laurent Wauquiez ou encore Xavier Bertrand.

Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dratiser le vendredi 24 mai 2013 à 13:47

    l'UMP est piegée par l'extreme droite , sarko a fait du bon boulotla scission est inevitable , elle sera benefique pour l'UMP

  • couronee le vendredi 24 mai 2013 à 12:49

    Inquiétant de voir le tir de barrage sur cette manif. Un peu comme si on préparait le terrain pour un débordement...(espéré?) Tous les articles relaient le même message: attention il y a risque, la manif de trop, immixtion de l'extrême droite etc., sans pour autant expliquer pourquoi celle-ci serait "la manif de trop"... J'espère que ceux qui vont aller manifester auront force appareils photos et video, car ce relai dans les médias ne sent pas bon du tout.

  • Boongo le vendredi 24 mai 2013 à 11:52

    Sondage manipulé comme d'habitude. Il y a de plus en plus de francais qui veulent que des manifestations hostiles fassent reculer le gouvernement !