Des élus socialistes sereins, une foule enthousiaste

le
0
REPORTAGE - Quelques milliers de militants se sont réunis dans la soirée au siège du PS, Rue de Solférino.

Suspense? Quel suspense? Dès l'ouverture des portes du PS, dimanche en fin d'après-midi, invités, cadres et élus du Parti socialiste affichent leur sérénité. Ce proche de Martine Aubry, interrogé sur son sourire aux lèvres, répond: «On n'a pas de raison de ne pas l'avoir, non?» Réels ou imaginaires, les chiffres qui circulent font déjà tous état, il est vrai, d'un avantage au candidat PS sur son rival Nicolas Sarkozy.

La cour intérieure est déjà dense. Les secouristes de la Protection civile tendent l'oreille pour essayer de grappiller une tendance pendant le «plateau» de l'un des 600 journalistes, dont 200 étrangers, recensés par le parti. Quelques people se croisent, comme le metteur en scène Jean-Michel Ribes et l'imitateur Gérald Dahan. Les élus du PS se montrent, de la jeune garde (Aurélie Filippetti, Bruno Julliard...) aux «historiques» (Lionel Jospin ou Jean-Pierre Chevènement, dûment badgé «invité»). En passant par Jack Lang évidemment, qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant