Des élus entrent au capital de Dexia pour renégocier des emprunts

le
0
Deux élus socialistes à la tête de collectivités franciliennes ayant contracté des emprunts dits «toxiques» de Dexia sont devenus actionnaires pour faire entendre leurs revendications, vendredi, lors de l'assemblée générale de la banque.

La méthode a le mérite d'être originale pour des politiques: deux élus socialistes, à la tête de collectivités franciliennes, ont décidé de devenir actionnaires de la banque Dexia pour renégocier des emprunts dits «toxiques», qui plombent leurs finances locales. Sébastien Pietrasanta, député-maire d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et Stéphane Troussel, président du conseil général de Seine-Saint-Denis, ont acquis des actions chez Dexia, ce qui leur ouvre le droit à participer, vendredi matin, à l'assemblée générale extraordinaire de la banque, à Bruxelles.

«C'est le bon moment pour intervenir car il y a une restructuration de l'actionnariat de la banque», explique Stéphane Troussel, président du conseil général de S...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant