Des éléments accréditent le lien entre Zika et microcéphalie-OMS

le
1
    GENEVE, 4 mars (Reuters) - Il y a de plus en plus d'éléments 
accréditant l'existence d'un lien entre le virus Zika et deux 
affections neurologiques, la microcéphalie et le développement 
du syndrome de Guillain-Barré, a déclaré vendredi un haut 
responsable de l'OMS. 
    Bruce Aylward, chargé des flambées épidémiques et situations 
d'urgence à l'Organisation mondiale de la Santé, a expliqué 
vendredi que des études publiées par la publication scientifique 
The Lancet sur la microcéphalie et par le Centre américain pour 
le contrôle des maladies (CDC) sur le syndrome de Guillain-Barré 
renforçaient l'hypothèse d'une responsabilité du virus Zika. 
    "Depuis que l'OMS a qualifié le virus Zika d'urgence de 
santé publique en février, les éléments accréditant l'existence 
d'un lien se sont accumulés", a déclaré Bruce Aylward lors d'une 
conférence de presse organisée à Genève. 
    "Ce qui est important, c'est que les données vont dans la 
même direction". 
    Transmis comme la dengue et le chikungunya par les 
moustiques du genre Aedes qui sévissent dans la zone 
intertropicale, le virus Zika provoque en général fièvre 
modérée, éruption cutanée, conjonctivite et douleurs musculaires 
et articulaires, des symptômes qui disparaissent généralement 
dans un délai de deux à sept jours, selon l'OMS. 
    Mais le virus a été associé au Brésil à plus de 4.300 cas 
suspects de microcéphalie, une anomalie congénitale entraînant 
la naissance d'enfants avec une tête plus petite que la normale 
ou un arrêt de la croissance de la tête après la naissance. 
 
 (Stephanie Nebehay,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme le samedi 5 mar 2016 à 18:35

    Et si le lien était les pesticides utilisés contre les moustiques. ? On a déjà demontré de tel lien pour des pesticides en Amerique du Sud ( Bolivie je crois )