Des élections législatives en Égypte pour septembre

le
0
Les militaires assurent par ailleurs que la famille Moubarak n'a pas quitté le pays, où elle est retenue.

L'armée égyptienne a annoncé lundi des élections législatives pour septembre suivies d'une présidentielle à une date non précisée, un calendrier encore flou qui allonge la période initialement prévue pour un retour à un pouvoir civil après la chute du président Moubarak. Au départ du raïs, le 11 février dernier, l'armée avait laissé entendre qu'elle organiserait des élections législatives et présidentielle dans un délai de six mois, soit mi-août, en vue de remettre le pouvoir à un pouvoir civil librement élu.

La Parlement a été dissous dans la foulée du départ de Moubarak et la Constitution est actuellement suspendue. C'est le Conseil suprême des forces armées (CSFA), un collège de généraux dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui assure la direction du pays. Parmi les annonces qu'il a faites lundi, le CSFA a également promis que les prochaines élections «ne se tiendraient pas sous l'état d'urgence». Celui-ci a été imposé après l'as

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant