Des élections avant la fin 2013 en Tunisie selon Ben Jafaar

le
0
DES ÉLECTIONS DEVRAIENT SE TENIR AVANT LA FIN DE L'ANNÉE EN TUNISIE
DES ÉLECTIONS DEVRAIENT SE TENIR AVANT LA FIN DE L'ANNÉE EN TUNISIE

PARIS (Reuters) - Le président de l'Assemblée nationale constituante tunisienne, Mustapha Ben Jaafar, a confirmé mardi à Paris la tenue d'élections dans son pays "avant la fin de l'année 2013".

"Nous sommes en train de travailler avec les différents groupes parlementaires et les partis d'opposition pour fixer un agenda", a-t-il déclaré après un entretien avec le président François Hollande à l'Elysée.

"La Constitution sera prête, si tout se passe normalement, autour du mois de mai et les élections se feront avant la fin de l'année", a-t-il poursuivi devant la presse, évoquant des propositions pour les mois d'octobre et de novembre.

Il a ajouté que l'essentiel était "d'obtenir un consensus sur cette feuille de route", qui sera présentée très probablement dans les semaines qui viennent à l'Assemblée nationale constituante.

Un nouveau gouvernement tunisien est en cours de constitution.

Le président tunisien, Moncef Marzouki, a demandé au ministre sortant de l'Intérieur, Ali Karayeh, membre d'Ennahda, de former une équipe dans les 15 jours après la démission du Premier ministre, Hamadi Jebali.

Ce dernier, secrétaire général d'Ennahda, a démissionné après les troubles provoqués par l'assassinat, le 6 février, de l'opposant laïque de gauche Chokri Belaïd.

Sa mort, imputée à des militants salafistes, a entraîné de grandes manifestations de l'opposition laïque, qui accuse le parti islamiste Ennahda, majoritaire au Parlement, d'avoir favorisé l'instauration d'un climat de violence en Tunisie.

Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant