Des écoutes gênantes pour Jean-Noël Guérini

le
0
Des enregistrements téléphoniques révélés mardi par Le Parisien montrent qu'Alexandre Guérini, mis en examen dans une affaire de corruption, a demandé à son frère président du conseil général des Bouches-du-Rhône d'intervenir en sa faveur.

Cette fois, «l'affaire Alexandre Guérini» pourrait bien devenir «l'affaire Jean-Noël Guérini». Le premier, homme d'affaires, a été mis en examen et écroué début décembre pour blanchiment, abus de biens sociaux, détournements de fonds et de biens publics, recels, corruption active et détention de munitions dans une affaire de fraudes présumées aux marchés publics. Depuis que l'affaire a éclaté, le second, président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône et sénateur, a toujours pris soin de garder ses distances, sur la base d'un argument simple : «Lui, c'est lui et moi, c'est moi». Mais des enregistrements téléphoniques, versés au dossier d'instruction et dévoilés mardi par Le Parisien, suggèrent que le baron du PS marseillais serait en fait intervenu en faveur de son frère.

Tout part d'un différend entre Alexandre Guérini, dirigeant de SMA Vautubière - une société chargée d'exploiter la décharge de la Fare-des-Oliviers - et son mandat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant