Des échantillons prélevés sur le site de Parchin en Iran - AIEA

le
0

VIENNE, 21 septembre (Reuters) - Des échantillons ont pu être prélevés sur le site militaire iranien de Parchin, a déclaré lundi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, qui a fait état de "progrès importants" dans l'enquête de son agence sur les activités nucléaires passées de Téhéran. L'examen du site de Parchin, où les inspecteurs de l'AIEA ne se sont plus rendus depuis dix ans, est cruciale pour ces investigations. Yukiya Amano a déclaré qu'il avait pu se rendre dimanche dans un bâtiment de ce complexe que les Occidentaux soupçonnent d'avoir abrité il y a une dizaine d'années des tests d'explosion de forte intensité. Le prélèvement d'échantillons a été effectué avant cette visite, a-t-il dit, sans en détailler les modalités. En vertu d'un arrangement passé entre l'Iran et l'AIEA, ces échantillons devaient être prélevés par des techniciens iraniens sous la surveillance d'experts de l'AIEA. "L'agence peut confirmer l'intégrité du processus de prélèvement et l'authenticité de ces échantillons", a déclaré le directeur de l'AIEA, précisant que les échantillons avaient été transférés à Vienne, siège de l'agence, pour y être analysés. L'accord de Vienne sur le nucléaire iranien conclu le 14 juillet dernier prévoit que l'agence publie d'ici la fin de l'année un rapport sur la "possible dimension militaire" des activités nucléaires de Téhéran. (Francois Murphy; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant