Des dons sur le ticket de caisse pour les associations caritatives

le
3
La société Microdon inaugure ce mercredi avec Franprix son programme l'Arrondi, qui doit permettre aux clients des enseignes partenaires d'arrondir leurs achats à l'euro supérieur pour soutenir des bonnes ?uvres.

Après le don sur salaire, Microdon fait appel à la générosité des Français dans les supermarchés. L'entreprise solidaire inaugure ce mercredi dans un magasin Franprix parisien son programme l'Arrondi, en présence du ministre de la Consommation, Benoît Hamon. Ce concept de collecte doit permettre aux clients des enseignes partenaires d'arrondir s'ils le souhaitent leurs achats à l'euro supérieur. La différence est reversée à des associations pour financer des actions de solidarité locales. Concrètement, pour un ticket de caisse s'élevant à 14,67 euros, le client peut demander l'arrondi à 15 euros, et 33 centimes seront reversés aux bonnes œuvres.

«Le programme sera déployé progressivement dans 170 magasins Franprix d'ici à la fin de l'année et nous espérons que d'autres enseignes viendront le rejoindre pour le début de 2014», explique Pierre-Emmanuel Grange, président fondateur de Microdon, qui a été récompensé dans la catégorie «Innovateur solidaire de l'année 2013» par le Massachussetts Institute of Technology (MIT). Une dizaine d'enseignes de distribution alimentaire et spécialisée seraient intéressées.

Au bout de la chaîne, l'Arrondi soutiendra dans un premier temps les antennes locales de la Croix-Rouge Française et du Secours Populaire. D'autres associations pourront postuler à terme, précise Microdon, en insistant sur le fait qu'«aucune commission n'est prélevée sur les dons». Les frais de collecte sont couverts par une souscription des enseignes partenaires à une licence dont le montant est fixé en fonction du chiffre d'affaires et du nombre de points de vente.


Un partenariat gagnant-gagnant pour les enseignes de distribution qui, selon Pierre-Emmanuel Grange, «soignent leur image auprès de leurs clients en développant leur responsablité sociale locale». L'avantage ne serait pas non plus anodin en termes de productivité en caisse avec, à la clé, «réduction du coût de gestion des pièces» et «gain de temps dans le rendu de monnaie».

Contexte morose pour la générosité

Créée en 2009, Microdon développe depuis quatre ans des outils innovants de levée de fonds pour les associations , comme la carte Microdon qui consiste à proposer le temps d'une opération événementielle des cartes de don d'une valeur de 2 euros dans des supermarchés. En 2012, ces outils ont collecté plus de 165.000 euros pour financer les projets de 35 associations.

Pour l'Arrondi, l'entreprise s'est fixé des objectifs ambitieux: «Si seulement 1% des clients d'une dizaine d'enseignes de la distribution demandent l'arrondi, plus de 5 millions d'euros par an pourraient déjà être collectés.» Des objectifs que Microdon espère multiplier par deux puis cinq la deuxième et la troisième année. Et pourquoi pas décliner le concept? «Nous allons bientôt lancer l'Arrondi sur les achats en ligne et le relevé bancaire mensuel», confie le patron du groupe.

Le contexte est pourtant morose pour la générosité. Les dons aux associations et fondations ont certes progressé l'an dernier, mais ne suffisent pas à combler les besoins, selon les dernières estimations de France Générosités. Pour autant, l'initiative de Microdon n'est pas sans espoir. Des programmes similaires ont rencontré un franc succès à l'étranger. Notamment en Angleterre, où le programme «Pennies» récolte plus d'un million de livres sterling (1,2 M€) chaque année, ou en Allemagne. Au Mexique, «Redondeo» permet de lever près de 100 millions de pesos (5,6 M€) par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nitram.g le mercredi 18 sept 2013 à 20:26

    Tiens une nouvelle taxe "l'arrondi" à quand le pour boire des ONG?

  • heimdal le mercredi 18 sept 2013 à 14:38

    La demande de dons en tout genre devient limite agressive !Des types te chopent à l'entrée des hypermarchés et te filent presque de force un papier (car ils ne demandent même pas si tu as envie ) pour leur donner une partie des courses s

  • posthit le mercredi 18 sept 2013 à 12:30

    encore du racket !