Des documents de travail et l'ordinateur du Premier ministre belge volés

le
0
Elio Di Rupo, 63 ans, est une figure emblématique du Parti socialiste belge.
Elio Di Rupo, 63 ans, est une figure emblématique du Parti socialiste belge.

Portière fracturée, vitre brisée : lundi soir, tout s'est joué en l'espace d'un instant. Alors qu'Elio Di Rupo, quittant la Commission européenne, s'octroyait un moment à la salle de fitness et que son chauffeur était parti faire une course, patatras ! Des documents de travail et l'ordinateur personnel du Premier ministre belge lui ont été dérobés, raconte jeudi Sudinfo.be. Une mallette, un pull, un tee-shirt blanc et un chargeur de téléphone ont aussi été volés. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête, mais "aucun suspect n'a été identifié" à ce stade, a indiqué jeudi Ine Van Wymersch, une porte-parole du parquet.

Y avait-il quelques données sensibles, d'intérêt national ? Oui, assure le média belge, l'ordinateur contenant des "informations importantes sur la famille royale" ainsi que des "secrets politiques". Non, rassure le porte-parole du chef de gouvernement belge : les documents volés sont "principalement des notes personnelles et quelques documents de travail, il ne s'agit pas d'informations classées ou de secrets d'État, documents qui sont toujours transportés selon les règles et procédures adaptées", et l'ordinateur était "protégé". Elio Di Rupo avait donné sa démission en mai. Il expédie actuellement les affaires courantes en attendant la formation du nouvel exécutif issu des dernières élections législatives. Les négociations en vue de former un gouvernement de coalition sont en cours et devraient durer encore...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant