Des dizaines de pro-Morsi tués dans des heurts avec la police au Caire

le
2
Des dizaines de pro-Morsi tués dans des heurts avec la police au Caire
Des dizaines de pro-Morsi tués dans des heurts avec la police au Caire

Bain de sang ce samedi matin en Egypte. Au lendemain de très violentes manifestations entre pro et anti-Morsi en Egypte, les Frères musulmans ont annoncé qu'au moins 75 partisans du président égyptien déchu ont été tués dans des affrontements avec la police sur la route de l'aéroport du Caire. C'est l'hôpital de campagne géré par les Frères musulmans à la mosquée Rabaa al-Adawiya, dans le faubourg de Nasr City, dans le nord-est du Caire, qui l'annonce. Il avance aussi le chiffre de mille personnes blessées.

Un journaliste de l'AFP présent dans l'hôpital a comptabilisé 37 cadavres touchés par des tirs à balles réelles, alignés dans la morgue improvisée. Le directeur de l'établissement, le Dr Hicham Ibrahim, cité par l'agence de presse officielle Mena, précise que la majorité des morts ont été atteints par balles à la tête et à la poitrine. De son côté, le ministère de la Santé a donné un bilan de 29 morts dans des hôpitaux d'Etat, dans un premier bilan officiel des violences. Le ministère de l'Intérieur dément l'usage de balles réelles et a fait savoir qu'il imputait la responsabilité des violences aux islamistes.

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur Mohamed Ibrahim a déclaré samedi qu'il allait faire disperser «très prochainement» les deux sites occupés depuis près d'un mois par les partisans de Morsi au Caire. Il a affirmé que les forces de l'ordre agiraient «dans le cadre de la loi» et en cherchant à ce qu'il y ait «le moins de pertes possibles».«Nous espérons que (les manifestants) reviendront à la raison et qu'ils vont mettre fin à ces sit-in pour éviter que le sang ne coule», a-t-il ajouté.

Huit blessés dans les rangs des policiers

Ces nouveaux affrontements interviennent alors que les autorités égyptiennes de transition ont ordonné la mise en détention préventive du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, renversé le 3 juillet par l'armée. Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 27 juil 2013 à 15:31

    Tunisie...Libye...Egypte...= Syrie...Tuez-les tous...dieu reconnaîtra les siens !!!...

  • LeRaleur le samedi 27 juil 2013 à 15:05

    Même chose à Trappes, mais Valls n'a pas de valseuses.