Des dizaines de cétacés échoués dans le Bassin d'Arcachon

le
0
La pollution explique-t-elle, au moins pour partie, l'hécatombe de baleines, dauphins et marsouins observée ces dernières semaines dans le Sud-Ouest de la France ?
La pollution explique-t-elle, au moins pour partie, l'hécatombe de baleines, dauphins et marsouins observée ces dernières semaines dans le Sud-Ouest de la France ?
On ignore encore les causes de cette nouvelle hécatombe.



Pollution ? Virus ? Maladie ? Captures accidentelles ? Collisions en série avec un ou des navires ? Pour l'heure, les experts se posent les mêmes questions qu'en septembre dernier, après que vingt-deux baleines aient été découvertes dans une situation désespérée ? cinq individus seulement ont pu être secourus ? en Floride (États-Unis).

Peu après, vingt-six cétacés, des baleines-pilotes, étaient retrouvés eux aussi en très mauvaise posture près de Saint-Andrews, à proximité de la côte Est de l'Écosse. Cette fois, dix d'entre elles furent sauvées au prix d'efforts herculéens... Le Sud-Ouest de la France a hélas accueilli lui aussi sa cohorte de « martyrs » ces dernières semaines.



Des prélèvements sur les carcasses



Tout a commencé au mois de janvier, lorsque trente-huit cétacés se sont échoués sur les plages landaises. Le 25 janvier, c'est même un cétacé de dix-huit mètres de long qui était retrouvé aux Sables d'Olonne (Vendée). Une autre hécatombe est survenue mi-février, au large des communes de La Teste-de-Buch et du Cap-Ferret (Gironde), sur les plages du Bassin d'Arcachon, où vingt-sept dauphins et marsouins ont été découverts.

Pour tenter d'en comprendre les raisons, le Centre de recherche dédié aux mammifères marins de La Rochelle (Charente-Maritime) a procédé à des prélèvements sur les carcasses. Les échouages de ce type o
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant