Des dizaines d'enfants tués dans une collision en Egypte

le
0
COLLISION MEURTRIÈRE ENTRE UN TRAIN ET UN AUTOCAR EN ÉGYPTE
COLLISION MEURTRIÈRE ENTRE UN TRAIN ET UN AUTOCAR EN ÉGYPTE

LE CAIRE (Reuters) - Quarante-neuf personnes, dont 47 enfants, sont mortes samedi en Egypte dans une collision entre un autocar scolaire et un train près d'Assiout, au sud du Caire.

Un responsable des services de sécurité à Assiout a dit que tous les morts, sauf deux, étaient des enfants âgés d'environ quatre à huit ans. Une femme et un homme, probablement le chauffeur du car, ont aussi péri, a dit ce responsable.

La télévision publique égyptienne a en outre signalé 18 blessés. Selon une source médicale, il y a 28 blessés, dont 27 enfants.

Le ministre des Transports, Mohamed Rachad, a offert sa démission au président Mohamed Morsi, qui l'examine, ont rapporté les médias égyptiens.

Le chef de l'Etat a donné pour instruction au gouvernement d'apporter son soutien aux familles des victimes, ajoute l'agence de presse Mena. Le Premier ministre, Hicham Kandil, a ordonné l'ouverture d'une enquête pour déterminer les responsabilités dans cet accident.

Des familles des victimes ont commencé à manifester sur le site de la collision, survenue à environ 300 km au sud du Caire, à Manfalout.

Citant des témoins, Mohamed Samir, médecin à l'hôpital d'Assiout, a déclaré: "Ils nous ont dit que les barrières étaient levées lorsque l'autocar s'est avancé sur la voie et que le train l'a percuté."

Il a ajouté que l'état des cadavres donnait une indication de la puissance du choc. L'identification des corps sera difficile, ont prévenu les autorités.

Sur des images diffusées par un journal égyptien sur le site youm7.com, on peut voir que la carcasse de l'autocar est brisée en deux. L'avant de l'autocar est maculé de sang. Des cartables et des cahiers jonchent le sol.

Yahya Kechk, gouverneur d'Assiout, a confirmé que la barrière était ouverte au moment de la collision. "Le garde-barrière dormait. Il a été arrêté", a-t-il dit à l'antenne de la télévision publique.

"J'ai vu le train percuter l'autocar et le traîner sur environ un kilomètre sur la voie", a dit un automobiliste, Ahmed Youssef.

Les accidents mortels sont fréquents sur les routes et les chemins de fer égyptiens.

Le plus grave accident ferroviaire en Egypte est survenu en 2002 lorsqu'au moins 360 personnes ont péri dans l'incendie de sept wagons dans un train bondé.

Edmund Blair, Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant