Des distributeurs renoncent à leur marge sur le carburant

le
0
DES DISTRIBUTEURS RENONCENT À LEUR MARGE SUR LE CARBURANT
DES DISTRIBUTEURS RENONCENT À LEUR MARGE SUR LE CARBURANT

PARIS (Reuters) - Plusieurs distributeurs ont anticipé lundi les mesures promises par le gouvernement sur le prix des carburants en annonçant des ventes à prix coûtant en septembre ou en profitant de cette actualité pour rappeler leurs offres promotionnelles en cours.

Le gouvernement a promis des mesures pour faire baisser le prix des carburants à travers une baisse de la fiscalité mais aussi une mise à contribution du secteur pétrolier, qui a dit soutenir cet effort.

Le président des hypermarchés et supermarchés Leclerc s'est engagé lundi matin à vendre les carburants à prix coûtant pendant tout le mois de septembre pour "accompagner la rentrée des Français".

"Pendant tout le mois de septembre, non seulement nous allons nous engager à répercuter intégralement aux automobilistes la totalité des déductions fiscales dont l'Etat veut leur faire bénéficier", a dit lundi sur RTL Michel Edouard Leclerc, président du groupe Leclerc.

"En plus, (...) nous allons mettre tous nos carburants à prix coûtant pendant tout le mois de septembre. Nous ne ferons pas de profit, pas de marge", a-t-il ajouté.

Les distributeurs réalisent un bénéfice d'environ un centime par litre d'essence ou de gazole, après déduction des coûts de transports et des frais de fonctionnement des stations services.

Après avoir baissé au début de l'été, les prix des carburants ont à nouveau grimpé en août, dépassant les deux euros le litre d'essence dans certaines stations service.

Dans sillage de Leclerc, les magasins Système U se sont également engagés à renoncer à cette marge jusqu'au 29 septembre.

"C'est une contribution, si l'on peut dire, de notre enseigne à cette difficulté qui pèse sur les ménages ", a dit Serge Papin, directeur de l'enseigne Système U, sur i>TELE.

De son côté, l'Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP) qui représente plusieurs grands distributeurs, dont les magasins U, a jugé cette annonce "commerciale" prématurée à 24 heures de la rencontre avec le ministre.

"Après cette réunion, chaque enseigne déterminera en fonction de sa politique commerciale quelle attitude et quel effort elle souhaite faire", a dit Alexandre de Benoist, délégué général de l'UIP, soulignant que dans ce secteur "extrêmement concurrentiel" les enseignes se battent se battent au deuxième voire au troisième chiffre après la virgule.

D'autres groupes ont profité de cette journée de médiatisation pour rappeler leurs offres promotionnelles en cours sur le prix des carburants, comme les groupes Intermarché et Carrefour. Ce dernier a redit son engagement à garantir le prix le plus bas sur le gazole -80% de la consommation- et l'essence depuis le 1er mai 2012.

Les enseignes de distribution comme Leclerc, Auchan ou Casino représentent plus de 60 % des ventes de carburant en France, selon la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD). Le reste des ventes est assuré par les entreprises pétrolières dont Total et par les pompistes indépendants, selon le FCD.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici recevra mardi matin les représentants des distributeurs et raffineurs, en présence des ministres de la Consommation, Benoît Hamon, et de l'Ecologie, Delphine Batho.

Chine Labbé et Marion Douet, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant