Des dignitaires religieux condamnent la violence djihadiste

le
0

VIENNE, 19 novembre (Reuters) - Des hauts dignitaires musulmans, chrétiens et juifs ont condamné mercredi la violence des combattants djihadistes, à commencer par ceux de l'Etat islamique qui sévissent en Irak et en Syrie, lors d'une conférence inter-religieuse organisée à Vienne sous l'égide de l'Arabie saoudite. Les exactions commises par ces combattants à l'encontre de ceux qu'ils qualifient d'infidèles, les chrétiens et les musulmans chiites par exemple, ont été fustigées par des représentants des trois grandes religions monothéistes. "Certaines organisations qui sont affiliées à l'islam commettent des actions au nom du djihad. Ce n'est pas l'islam du tout", a dit Abdallah ben Abdulmuhsen Al Turki, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale. "C'est pour cela que nous déplorons et condamnons ce comportement qui est pour nous contraire à l'islam", a-t-il dit devant une assistance composée notamment des grands muftis d'Egypte, du Liban et de Jordanie, de représentants de plusieurs Églises chrétiennes, du rabbin David Rosen représentant de l'American Jewish Comitee et de diplomates. La conférence a été organisée par le Centre international du Roi Abdallah Ben Abdelaziz pour le dialogue interculturel et interreligieux (KAICIID), financé par l'Arabie saoudite, à qui l'on reproche parfois une certaine inertie alors que quelque 150 combattants ont rejoint l'Etat islamique en provenance d'Autriche. (Michael Shields et Shadia Nasralla,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant