Des diamants sur mon iPhone : à Hong Kong, le luxe à la chinoise

le
0
Des diamants sur mon iPhone : à Hong Kong, le luxe à la chinoise
Des diamants sur mon iPhone : à Hong Kong, le luxe à la chinoise

(AFP) - Si à 30 ans on n'a pas un iPhone incrusté de diamants ou une Rolls intérieur cuir à ses initiales, on a raté sa vie: Hong Kong, paradis de la détaxe, est le supermarché du luxe personnalisé, et un peu kitsch, pour la nouvelle Chine opulente.Niché dans le ventre d'un centre commercial rutilant de marbre et de dorures, le DG Lifestyle Store propose de satisfaire les caprices les plus indécents de ses clients insupportés par l'idée de se coller un téléphone d'usine sur l'oreille.

Le prix à payer pour se distinguer de la masse? 200.000 dollars de Hong Kong, l'équivalent de 20.000 euros.

Menue monnaie

A ce tarif d'ami, on s'offre un iPhone 5 à coque d'or rose rehaussé de diamants de 7,28 carats formant le chiffre "5".

"C'est différent", clame Cheryl Chan, une Hongkongaise au foyer rencontrée au "DG" en train de feuilleter un catalogues d'ordinateurs portables, de tablettes et de smartphones customisables à souhait.

"Il y a tellement de choix. Je veux juste une couleur reflétant ma personnalité", explique-t-elle, prête à débourser 10.000 dollars (1.000 euros) pour une couche de bleu ou de vert.

La Chine, qui assure déjà 25% des dépenses de produits de luxe dans le monde, devrait devenir en 2020 le premier marché pour ce secteur avec 44% du chiffre d'affaires mondial.

Comme en Russie au début des années 1990, des fortunes considérables s'y constituent, dans l'immobilier, le BTP, le commerce, la manufacture, le charbon... Et comme en Russie, les milliardaires y ont le goût du tape-à-l'oeil.

"Ils adorent ça, c'est spécial. Ils se moquent du prix", assure la directrice du magasin, Lui Cytheia. "Pour eux, l'attitude est: si tu as un iPhone et moi aussi, pourquoi avoir le même?".

Un Chinois de Chine populaire (Hong Kong est une région chinoise autonome) lui a récemment commandé 70 iPhones relookés en faisant un chèque de 800.000 dollars (80.000 euros).

"C'est la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant