Des développeurs d'applis très courtisés

le
0
Android et Windows Phone rivalisent pour gagner la course aux applications.

À quelques jours de la mise en vente des premiers Windows Phone de Nokia, le succès de ce lancement pourrait bien dépendre de la réponse à cette simple question: la plate-forme dispose-t-elle de suffisamment d'applications pour convaincre les consommateurs hésitants? Certes, face aux deux supermastodontes que sont l'App Store (pour Apple) et l'Android Market (de Google) - respectivement 450.000 et 350.000 applications -, Market Store (Microsoft) et App World (pour BlackBerry) font pâle figure avec leurs 35.000 et 12.000 applications.

Un soutien financier

Derrière cette hiérarchie se cache une guerre de séduction cruciale pour attirer les développeurs, notamment ceux qui ont créé les applications les plus courues. «Si nous estimons qu'une application est incontournable, nous ferons des efforts financiers importants pour attirer ses développeurs», explique au Figaro Paul Amsellem, directeur général Nokia France, en marge du lancement des nouveaux smartphones Nokia sous

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant