Des députés UMP souhaitent dérembourser l'IVG

le
1

L'amendement, qui a été présenté en réponse au projet des socialistes d'élargir le cadre de la loi Veil, est loin de faire l'unanimité au sein de l'opposition.

Au lendemain la «Marche pour la Vie», qui a mobilisé plusieurs milliers de personnes à Paris, le combat anti-avortement se déplace sur le terrain politique. Dans le cadre de l'examen du projet de loi sur l'égalité homme-femme, qui débute ce lundi à l'Assemblée, les députés auront à se prononcer sur deux amendements socialistes élargissant l'accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). L'un d'entre eux a pour objectif de supprimer l'idée d'une nécessaire «situation de détresse» de la femme pour pouvoir recourir à l'IVG.

Une modification de la loi Veil de 1975 qui a du mal à passer dans les rangs de l'UMP. Au sein de l'opposition, bon nombre de députés comptent défendre le statu-quo, soit le maintien de la notion de «détresse» qui, selon eux, fait de l'IVG une «exception». D'autres souhaite...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8869453 le lundi 20 jan 2014 à 11:50

    Quand on voit que les lunettes ne sont pas remboursées, ça paraît évident !