Des députés ukrainiens réclament une enquête sur Porochenko

le
0
 (Ajoute réaction de Porochenko §3-5) 
    KIEV, 4 avril (Reuters) - Des députés ukrainiens ont réclamé 
lundi l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les 
informations selon lesquelles le président Petro Porochenko 
aurait créé une société offshore pour échapper au fisc.  
    Selon le Consortium international des journalistes 
d'investigation (ICIJ), le chef de l'Etat ukrainien a mis en 
place une société offshore pour transférer les avoirs de son 
groupe de confiserie Rochen aux îles Vierges britanniques en 
août 2014, à un moment particulièrement violent du conflit 
séparatiste dans l'est de l'Ukraine. 
    Le président ukrainien a répondu sur Twitter qu'il était 
"peut-être le premier haut responsable en Ukraine à traiter 
sérieusement les questions de déclarations d'actifs, de 
paiements d'impôts et de conflits d'intérêt". 
    Un cabinet juridique représentant la société citée dans 
l'enquête de l'ICIJ, baptisée "Panama Papers", a assuré que tout 
avait été fait conformément à la loi ukrainienne. 
    "La création d'une entité étrangère n'affecte pas les dettes 
fiscales du groupe Rochen en Ukraine, qui continue à verser des 
impôts", a déclaré le cabinet Avellum dans un communiqué. "Toute 
allégation d'évasion fiscale est sans fondement."  
    Un haut responsable du bureau du procureur général, 
Vladislav Koutsenko, a dit n'avoir relevé dans les documents 
aucun élément susceptible de constituer un délit de la part du 
chef de l'Etat.  
    Sur son site web, l'ICIJ a publié une réaction d'un 
porte-parole de Petro Porochenko, qui n'est pas identifié, selon 
lequel la société offshore - Prime Asset Partners Limited - dont 
Petro Porochenko est devenu le seul actionnaire, faisait partie 
d'une réorganisation destinée à faciliter la vente du groupe 
Rochen, conformément aux pratiques qui prévalent sur les 
marchés.  
     
    CYNISME 
    Petro Porochenko, homme d'affaires et milliardaire, est 
critiqué depuis son accession au pouvoir en 2014 pour ne pas 
avoir vendu son groupe en dépit de ses promesses. Il a déclaré 
l'an dernier que les conditions de marché n'étaient pas réunies. 
    "C'est le comble du cynisme que d'ouvrir des sociétés 
offshore au moment où des centaines de nos soldats périssent", a 
dit sur Facebook le chef du Parti radical Oleh Lyachko, dont le 
soutien pourrait être indispensable au président s'il veut 
former un nouveau gouvernement et éviter des élections 
anticipées.  
    Petro Porochenko a tenté à plusieurs reprises de limoger le 
gouvernement d'Arseni Iatseniouk, estimant qu'il a perdu la 
confiance des électeurs, mais il lui faut pour cela obtenir le 
soutien de petites formations.  
    Le Fonds monétaire international (FMI), les Etats-Unis et 
l'Union européenne commencent de leur côté à s'agacer du peu de 
progrès de l'Ukraine dans la lutte contre la corruption.  
    Le FMI a menacé d'interrompre son aide si les choses ne 
s'améliorent pas.  
    "Je pense que cela devrait encore éroder la confiance en 
Porochenko", a estimé lundi Serhiy Lechtchenko, un député du 
parti présidentiel à la Rada, le parlement de Kiev.  
    Il s'est prononcé, comme le député réformiste Mustafa 
Nayyem, pour l'ouverture d'une enquête parlementaire.  
    Seul le Parlement est habilité par la loi ukrainienne à 
enquêter sur un président en exercice. 
     
 
 (Pavel Polityuk, Alessandra Prentice; Jean-Stéphane Brosse pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux