Des députés socialistes promettent un bras de fer sur les 3%

le
11
DES DÉPUTÉS SOCIALISTES PROMETTENT UN BRAS DE FER AVEC LE GOUVERNEMENT SUR LES 3%
DES DÉPUTÉS SOCIALISTES PROMETTENT UN BRAS DE FER AVEC LE GOUVERNEMENT SUR LES 3%

PARIS (Reuters) - Des députés socialistes reprochent au gouvernement un changement de cap sur ses déficits publics et annoncent un bras de fer avec le gouvernement alors que l'opposition appelle au respect de l'engagement pris auprès de Bruxelles.

Le gouvernement socialiste s'est défendu mardi de tout revirement en matière de déficit public après avoir assuré qu'elle le ramènerait à la limite européenne de 3% du PIB en 2015, coupant court à des spéculations sur son souhait d'obtenir un nouveau délai.

"Aujourd'hui, on nous explique qu'il n'y aura ni renégociation ni délai supplémentaire pour atteindre les 3% de déficit public. A leur bras d'honneur, il faut répondre par un bras de fer", déclare mercredi dans Libération le député PS Pouria Amirshahi.

"Cette déception va nous rendre encore plus exigeants dans notre rapport avec l'exécutif et le gouvernement", ajoute-t-il.

"La trajectoire budgétaire qu'ils vont nous soumettre pour 2015-2017 est loin de recueillir l'unanimité. Je ne suis pas sûr qu'elle sera votée."

Une dizaine de députés PS ont refusé la confiance à Manuel Valls faute d'obtenir le changement de cap réclamé dans un "contrat de majorité" signé par 86 parlementaires PS.

Le nouveau Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a placé mardi le parti sous le signe d'une "confiance exigeante" vis-à-vis de l'exécutif.

Pour l'ancien Premier ministre et actuel maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, l'engagement de la France sur son déficit public est un "engagement de bon sens" qui doit être respecté.

"J'entends beaucoup dire que c'est un diktat de Bruxelles, c'est absurde, c'est un engagement que nous avons pris nous-mêmes à plusieurs reprises", a-t-il dit sur France Info.

"On a un peu le sentiment que la France est vraiment l'homme malade de l'Europe, il faut qu'elle fasse ses réformes de structure", a-t-il ajouté, appelant à ne plus "hésiter" sur la réalisation de cet engagement.

Une succession de déclarations depuis la défaite de la majorité aux municipales, fin mars, avaient laissé penser que la France était désireuse de négocier un nouveau délai, alors qu'elle est en retard sur sa trajectoire, avec un déficit à 4,3% du PIB fin 2013 contre 4,1% prévu auparavant.

Mais le gouvernement s'en est défendu mardi.

La nouvelle trajectoire des finances publiques sera présentée le 23 avril en conseil des ministres.

(Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pluciano le mercredi 16 avr 2014 à 12:13

    Et si l'état appliquait les règles de bon père de famille comme le dit Villanti ce serait déjà un progrès. Alors reste la notion d'investissement qui est une dépense au sens de Maastrich mais là encore il doit y avoir une méthode simple.

  • pluciano le mercredi 16 avr 2014 à 12:12

    Eh si l'état appliquait les règles de bon père de famille comme le dit Villanti ce serait déjà un progrès. Alors reste la notion d'investissement qui est une dépense au sens de Maastrich mais là encore il doit y avoir une méthode simple.

  • rodde12 le mercredi 16 avr 2014 à 10:41

    Encore trois ans pour bien faire comprendre aux français que c'est l'idéologie de gôche qui a poussé à la dépense. Relance par la consommation, on a relancé la Chine, personne ne s'est préoccupé de dépenses utiles. Les français vont comprendre bientôt que l'on n'invite pas ses voisins quand on n'a pas de lait à mettre dans le biberon de ses enfants. Il y en a qui ne comprendront jamais rien.

  • villanti le mercredi 16 avr 2014 à 10:19

    on m'a toujours dit d'acheter que ce que je peu payer .

  • brenot le mercredi 16 avr 2014 à 10:14

    Le socialisme va finir comme le communisme, aux oubliettes et la France s'en portera que mieux.

  • mfouche2 le mercredi 16 avr 2014 à 10:09

    toujours rien compris ceux là ! comment peut on imaginer que les français moyens (voir moins que moyens ) comprennent les contraintes économiques et financières , avec des politiques aussi c..s

  • M5952337 le mercredi 16 avr 2014 à 10:05

    On va droit dans le mur avec ce gouvernement d'incapable, incapable même de tenir ces engagements une honte et dire que j'ai voté pour eux....

  • alainb57 le mercredi 16 avr 2014 à 10:05

    En parlant de mur, il me semble avoir entendu l'expression "murs des céhohènes". Il y en a beaucoup qui en font partie ci dessous.

  • lorant21 le mercredi 16 avr 2014 à 09:59

    Les drogués du déficit.. cela ne se soigne pas?

  • mlaure13 le mercredi 16 avr 2014 à 09:56

    Les socialos viennent d'inventer une nouvelle quenelle en fer blanc ?!!!... MdR...

Partenaires Taux