Des députés français fatigués par le rythme imposé par Hollande

le
20
DES DÉPUTÉS SE PLAIGNENT D'UN RYTHME DE TRAVAIL TROP ÉPROUVANT
DES DÉPUTÉS SE PLAIGNENT D'UN RYTHME DE TRAVAIL TROP ÉPROUVANT

PARIS (Reuters) - Plusieurs députés français ont protesté mercredi contre leurs "insupportables" conditions de travail dues selon eux au rythme effréné imposé à l'Assemblée nationale par le gouvernement, qui menacerait leur "santé physique et morale".

Le radical de gauche Alain Tourret a ouvert les hostilités à l'ouverture, mercredi des travaux de la commission des Lois à 9h30, rappelant que la séance avait été levée à 2h30 du matin.

"C'est un véritable harcèlement", a-t-il dit. "Les conditions de sauvegarde de notre santé physique et morale posent problème."

Alain Tourret a l'intention de saisir le procureur de la République et dit avoir averti le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, que beaucoup de ses collègues étaient comme lui "très fatigués".

Le socialiste Bernard Roman a estimé que ce malaise provenait d'un ordre du jour trop chargé et a demandé que soit allégé celui de la session de juillet.

François Hollande a publié le week-end dernier un décret de convocation du Parlement en session extraordinaire qui aura lieu du 1er au 26 juillet pour un débat d'orientation sur les finances publiques et l'examen d'une trentaine de textes.

L'opposition est elle aussi au bord de l'épuisement.

Le député UMP Jean-Frédéric Poisson a demandé que soit "allégé ou reporté" l'ordre du jour de la session extraordinaire de juillet, et ce d'autant plus qu'une autre session extraordinaire est prévue dès le 9 septembre.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait déjà demandé le 4 juin dernier de tenir des jours supplémentaires de séance.

La Constitution prévoit que l'Assemblée doit tenir au maximum 120 jours de séance au cours de la session ordinaire qui commence le 1er octobre et s'achève le 30 juin. Ce seuil de 120 jours a été franchi le jeudi 6 juin, d'où la demande du chef du gouvernement de tenir des séances supplémentaires jusqu'au 30 juin, fin de la session ordinaire 2012-2013.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le vendredi 28 juin 2013 à 12:29

    les pauv' petits bouchons oublient les "forçats " de l'industrie qui font les 3x8 pour un mallheureux smic et sans aucun avantage spécial ..!!

  • rodan3 le vendredi 28 juin 2013 à 12:28

    purée, fatigués à 5000 € par mois (sans oublier les avantages en nature de la fonction ), je suis preneur de suite ..

  • dcouplet le jeudi 27 juin 2013 à 12:00

    A un moment donné, il faut peut être arrêté de faire ou de défaire des lois en permanence qui ne seront jamais appliquées. A quand, des lois européennes sur lesquelles nous ferions quelques adaptations locales. C'est très luxueux notre fonctionnement.

  • crcri87 le mardi 25 juin 2013 à 22:09

    Pour une fois qu'ils travaillent ces pauvres gens :Ils vont comprendre ce que c'est que le travail : 5% de génie et 95% de transpiration.Les socialos députés finiront par préférer la correction des copies d'élèves , qui parait-il est si pénible !! ( les deux pieds dans les pantoufles )

  • deligne le vendredi 21 juin 2013 à 13:34

    y vont faire grêve pour avoir une prime de suggestion et des augmentations de salaires pour travail pénible

  • kec2000 le vendredi 21 juin 2013 à 13:22

    les pov chéris z'ont pas l'habitude de bosser, en plus ils ne generent aucune tva

  • skwaal le jeudi 20 juin 2013 à 16:55

    Ha ha ha !! A 10.000 EUR par mois net d'impôts ils veulent en plus ne pas trop travailler (ou faire travailler leur attachés). On ne vit vraiment pas sur la même planète...

  • M1310580 le mercredi 19 juin 2013 à 21:32

    l’excès de bureaucratie est nuisible !

  • M9700920 le mercredi 19 juin 2013 à 21:19

    Combien sont-ils ces bourricots lors des séances de nuit!!!de plus une bonne équipe somnole la journée ET ILS SONT FATIGUES LES PAUVRES!!!!!Ont-ils leur retraite après 45 ans de fonction!!!ils ont refusé de réduire leur indemnité en 2012!!!Ces gens là ne sont pas crédibles alors qu'ils sont indemnisés par nos impots!!!!!

  • lolin le mercredi 19 juin 2013 à 20:47

    heureusement que leurs outils ne sont pas des pelles et des pioches... Quand à les virer pour en mettre des autres.... je vois pas ce que ça apporterait. Jeserais plus d'avis à virer ceux qui se plaignent et ne pas les remplacer. 270 seraient largement suffisant. (3 par département)