Des députés en guerre contre le tabac à rouler bon marché

le , mis à jour à 08:11
4
Des députés en guerre contre le tabac à rouler bon marché
Des députés en guerre contre le tabac à rouler bon marché

« Une hécatombe financière et sanitaire.  » C'est ainsi que les conséquences du tabac sont désignées dans un courrier que les députés PS, Michèle Delaunay et Gérard Bapt, adressent aujourd'hui aux ministres des Finances, de la Santé et au secrétaire d'Etat au Budget. Objectif ? Les alerter sur l'urgence d'augmenter le prix du paquet de 15 % (soit environ 1 €), mais pas seulement. Ils réclament également une hausse de 30 % du prix du tabac à rouler, « aujourd'hui beaucoup moins cher, et porte d'entrée du tabagisme des jeunes », précisent les deux élus, qui ne sont pas des députés comme les autres. Ils sont aussi rapporteurs du budget de la Sécurité sociale, et c'est à ce titre qu'ils déposeront un amendement fiscal à la rentrée, lors du prochain projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS).

 

La dernière augmentation du prix du tabac remonte à 2014. « Le tabac à rouler, c'est le tabac des gamins, car il est meilleur marché, souligne Michèle Delaunay. Avec lui, vous pouvez faire 47 cigarettes environ pour le prix d'un paquet de 20. » Egalement présidente de la fédération d'associations Alliance contre le tabac, Michèle Delaunay affirme que la consommation de cigarettes roulées « explose et est de plus en plus précoce ». « Nous sommes donc dans une obligation quasi morale de faire quelque chose. »

 

La France est le quatrième plus gros consommateur de tabac en Europe

 

En 2015, pour la première fois en France depuis 2009, les ventes de paquets sont reparties à la hausse (+ 1,4 %) après des chutes de 5 % en 2014 et de 6,2 % en 2013. Quant au tabac à rouler, les achats ont bondi de + 3,5 %. « Et on attend encore une hausse à venir autour de 6 %, estime la députée. Une augmentation significative des prix du tabac est une mesure reconnue scientifiquement comme la plus efficace pour la prévention du tabagisme. Ce sera le dernier PLFSS du quinquennat, et ce serait une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 mois

    Le tabac fait plus de morts que les attentats.......

  • bordo il y a 4 mois

    Voilà des gens qui ont le sens des priorités !

  • pichou59 il y a 4 mois

    c'est bien plus important que ces gens innocents qui sont assassinés?

  • jfvl il y a 4 mois

    C'est beaucoup plus important que toutes nos inquiétudes actuelles !