Des cybercafés ouvrent à Cuba

le
0
Les Cubains peuvent désormais, depuis mardi, fréquenter 118 «salles de navigation», un petit geste d'ouverture du gouvernement de Raúl Castro, dans un pays où l'accès à internet à domicile reste exceptionnel.

Pour la première fois, il est possible aux Cubains de surfer librement sur les réseaux sociaux et de consulter la presse étrangère en ligne, entièrement censurée dans les médias nationaux. Les internautes peuvent également naviguer sur des blogs locaux jusqu'à présent interdits, comme le site desdecuba.com, une plateforme de journalisme citoyen regroupant les blogs de dizaines de dissidents cubains, notamment Generación Y. La cubaine Yoani Sánchez est rapidement devenue célèbre avec son blog, dont l'accès a été censuré par le régime en 2008, un an après son apparition.

Internet est devenu depuis quelques années un nouveau champ d'expression politique pour les citoyens cubains, malgré le maigre taux de connexion (3 % d'internautes dans le pays), le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant