Des coupures de gaz moitié moins chères

le
2
La Commission de régulation de l'Energie (CRE) a annoncé lundi souhaiter fixer le prix de la coupure de gaz pour impayés à 41 euros contre 80 euros actuellement.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) envisage de diviser par deux le prix de la coupure de gaz pour impayés. Cette prestation, imposée aux ménages qui peinent à payer leurs factures, est actuellement facturée 80,08 euros hors taxes (soit 95,78 euros TTC) aux fournisseurs de gaz par GrDF. La CRE, qui a lancé une consultation publique le 16 avril sur le sujet, envisage de porter ce prix à 41 euros, a-t-elle fait savoir lundi. Le prix de la coupure de gaz serait alors identique à celui de la coupure d'électricité. Ce changement tarifaire devrait entrer en application le 1er septembre prochain.

Chaque fournisseur répercute à ce jour différemment le prix de la coupure facturé par GrDF. Veolia, par exemple, facture la coupure de gaz et son rétablissement 100 euros, Régaz 60 euros, Gédia un peu plus de 40 euros... 179.000 coupures de gaz ont été réalisées en France en 2011, précise la CRE. Des coupures souvent provisoires, puisque près d'un tiers d'entre elles sont par la suite annulées, après règlement de son impayé par le client.

Répercussion sur l'ensemble des clients

Pour la CRE, diviser par deux le prix de la coupure permettrait à la fois de soulager les fournisseurs et les ménages en difficultés financières. Les fournisseurs ne sont pas toujours en mesure de répercuter la facturation de cette prestation par GrDF sur le client en difficulté. Et quand le fournisseur la répercute, la somme exigée vient s'ajouter, pour le ménage, à ses impayés.

Pour financer cette baisse sensible du prix de la coupure de gaz, la CRE propose d'augmenter de 0,3% le tarif de distribution perçu par GrDF sur l'ensemble des fournisseurs. Une hausse qui devrait être répercutée sur l'ensemble des clients.

LIRE AUSSI:

» Le prix du gaz augmentera de 4,4% au 1er janvier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rleonard le mardi 24 avr 2012 à 15:08

    et on augmente le prix de 0,3 % ... cherchez l'erreur car à mon humble avis, c'est une facon déguisée d'augmenter encore les profits faramineux de ces entreprises. De qui se moque-t-on ???

  • pdujet le mardi 24 avr 2012 à 11:23

    L'abusrdité du système : si on coupe le gaz , c'est que l'on n'a normalement pas les moyens de le payer et on facture cela à celui qui ne peut déjà pas honorer son contrat ! histoire d'enfoncer un peu plus le client !