Des coups de feu dans la cour d'une école en Gironde

le
1
Deux hommes armés d'un fusil à pompe se sont introduits mardi dans l'enceinte d'une école de la banlieue de Bordeaux, à la poursuite du père d'une élève. Deux coups de feu ont été tirés. Aucun enfant n'a été blessé.

Rentrée traumatisante pour les 300 enfants de l'école Jean Jaurès de Parempuyre, dans la banlieue de Bordeaux. A l'heure où les petits s'apprêtaient à retrouver leurs parents après leur première journée de classe, une rixe a éclaté devant l'école qui s'est soldée par deux coups de feu.

Un père de famille, venu attendre sa fille, a été brutalement pris à partie par deux hommes sur le parking situé devant l'école. Le ton est monté, des coups ont été échangés, un couteau et une arme de poing, sortis. Un premier coup de feu a claqué, semble-t-il sans toucher personne.

Un voisin qui habite en face de l'école a été témoin de la scène. «Le premier a pris le couteau, lui a ouvert l'oreille, la joue. Son fils, je pense, est arrivé. Il a pris un fusil, il est rentré en courant dans l'école et il a tiré en l'air juste à l'entrée du portail. Tout le monde a hurlé, s'est couché. Et après, il a tiré dans la vitre et ils sont repartis aussitôt», raconte-il au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 le mercredi 5 sept 2012 à 15:35

    J'avais pourtant entendu dire que les militaires n'avaient pas leur place dans le maintien de l'ordre.