Des coptes victimes de violences dans le sud de l'Egypte

le
1
 (Actualisé avec réaction du président) 
    LE CAIRE, 26 mai (Reuters) - Sept habitations appartenant à 
des chrétiens ont été incendiées dans le sud de l'Egypte et une 
femme y a été agressée par des habitants qui soupçonnent son 
fils d'entretenir une liaison avec une musulmane, rapporte 
l'église copte orthodoxe dans un communiqué. 
    Les faits se sont produits le 20 mai dans une localité de la 
province de Minya, précise-t-elle.  
    L'homme soupçonné a quitté la ville le 19 mai avec sa femme 
et ses enfants, a expliqué un membre de l'Initiative égyptienne 
pour les droits de la personne. Ses parents, qui se sentaient 
eux aussi menacés, sont quant à eux allés le signaler à la 
police.  
    Le lendemain, leur maison a été incendiée et pillée par un 
groupe de 300 hommes, qui ont arraché ses vêtements à la femme 
âgée de 70 ans avant de mettre le feu à six autres habitations, 
rapportent des témoins.  
    Le président Abdel Fattah al Sissi a condamné ces actes 
jeudi et a exigé que leurs auteurs soient traduits en justice. 
Il a en outre donné un mois aux autorités locales et à l'armée 
pour réparer les dégâts.  
    Théodore II d'Alexandrie, primat de l'église copte 
orthodoxe, a quant à lui lancé un appel au calme et le 
gouverneur de la province a fait savoir qu'il ne tolérerait 
"aucun acte irresponsable" de la part des musulmans à l'encontre 
de "leurs frères chrétiens".  
     
 
 (Mohamed Abdellah et Ahmed Aboulenein, Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manue.fe le jeudi 26 mai 2016 à 20:08

    Il ne faut plus aller dans ces pays là. L'Europe est suffisante pour passer ses vacances. N'allons pas nous faire tuer chez les Islamistes.