Des conserves Hénaff en orbite

le
1
Des conserves Hénaff en orbite
Des conserves Hénaff en orbite

Invité traditionnel à bord des bateaux, la conserverie Hénaff, célèbre pour son pâté s'invite aussi? dans l'espace. Hier, le CNES (Centre national d'études spatiales), a remis officiellement à Loïc Hénaff, le patron de l'entreprise, le certificat d'habilitation au programme Special event meals (repas de gala) de l'ISS, la Station spatiale internationale. Une sacrée reconnaissance pour la PME bretonne de 214 salariés. Les astronautes en orbite ne mangeront pas à proprement parler de pâté Hénaff mais c'est grâce au savoir-faire de l'entreprise implantée à Pouldreuzic (Finistère) qu'ils pourront goûter à de bons moments culinaires.

« La grande cuisine française à travers Alain Ducasse a été choisie par la Nasa pour les menus des grandes occasions dans la station, comme les sorties hors véhicule ou les changements d'équipage, explique Loïc Hénaff. Des plats ont été spécialement conçus et nous avons été sollicités pour leur stérilisation et leur mise en boîte en aluminium ultra léger. » Hénaff est la seule entreprise française à disposer du rigoureux agrément USDA (ministère de l'Agriculture américain) pour importer des produits de viande aux Etats-Unis.

« Sans nous, les équipes d'Alain Ducasse auraient dû aller à Houston (Texas) préparer les plats. Au lieu de cela, elles viennent à Pouldreuzic dans notre laboratoire de recherche et développement où une mini-chaîne de mise en boîte est installée. »

Quelques 25 recettes ont été choisies par la NASA et les astronautes eux-mêmes, selon leurs goûts, du céleri rave en délicate purée au homard breton quinori bio aux algues, condiment citron de Menton, en passant par un gâteau au chocolat ou un magret de canard confit condiment aux câpres. « Le défi pour nous était d'adapter la mise en boîte à chaque préparation pour qu'elle garde les saveurs et les qualités des créations d'Alain Ducasse, poursuit Loïc ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DADA40 le jeudi 5 déc 2013 à 16:14

    Il n'y a pas que des bonnets rouges en Bretagne. on ferait mieux de parler de ceux-là plus souvent mais les médias ne sont pas compétents.Ils préfèrent parler de la prostate d'un gus qui a été opéré de l'appendicite à 7 ans. Ce qui est une indication de précocité?