Des conseillers militaires français à Benghazi ?

le
0
 (Actualisé, démenti de l'Armée nationale libyenne) 
    BENGHAZI, Libye, 25 février (Reuters) - Des conseillers 
militaires français aident les forces libyennes à coordonner 
leurs opérations contre les djihadistes du groupe Etat 
islamique, à Benghazi dans l'Est libyen, a déclaré jeudi un 
officier supérieur libyen. 
    Les déclarations de cet officier ont ensuite été démenties 
par l'Armée nationale libyenne (ANL) du général Khalifa Haftar, 
fidèle au gouvernement libyen installé à Al Baïda, dans l'est du 
pays. 
    Le directeur des relations presse de l'ANL, Khalifa al 
Abeedi, a "catégoriquement démenti" que des militaires ou 
conseillers français se trouvaient sur place. 
    Quelques heures auparavant, Wanis Boukhamada, commandant des 
forces spéciales libyennes, avait affirmé à Reuters qu'un groupe 
de militaires français à Benghazi "donnait des conseils à l'ANL 
dans sa lutte contre le terrorisme". "Ils ne combattent pas aux 
côtés de nos forces", avait-il ajouté. 
     La France n'a pas pour l'heure fait de déclaration à ce 
sujet. 
    Mercredi, le quotidien français "Le Monde" écrivait que la 
France procédait en Libye "à des frappes ponctuelles très 
ciblées, préparées par des actions discrètes, voire secrètes". 
Le journal faisait également état de la présence du service 
Action de la DGSE, la Direction générale de la sécurité 
extérieure.  ) 
 
 (Ayman al Warfalli; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant