Des conditions d'aide plus strictes pour Monte dei Paschi

le
0
DES CONDITIONS D'AIDE PLUS STRICTES POUR MONTE DEI PASCHI
DES CONDITIONS D'AIDE PLUS STRICTES POUR MONTE DEI PASCHI

CERNOBBIO, Italie (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena devra procéder à une augmentation de capital plus importante que prévu, diminuer les coûts et réduire ses avoirs en emprunts d'Etat pour recevoir l'aval de la Commission européenne à une aide publique, ont convenu Rome et Bruxelles, selon des responsables italiens.

L'Etat a proposé une aide sous la forme de 4,1 milliards d'euros de prêts publics à la troisième banque italienne, affectée par un scandale lié à des dérivés et par ses lourds investissements dans les emprunts d'Etat locaux.

Ces derniers se montaient à 29 milliards d'euros fin juin, l'un des portefeuilles obligataires les plus remplis d'Italie.

Le commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia et le ministre de l'Economie Fabrizio Saccomanni ont conclu un accord politique général sur Monte Paschi lors d'une réunion en marge d'un symposium à Cernobbio, sur les rives du lac de Côme.

Almunia a dit lors d'une conférence de presse que le feu vert de l'exécutif européen devrait intervenir dans les deux mois, une fois les nouvelles conditions plus rigoureuses incorporées dans le plan de restructuration.

Monte Paschi comptait lancer une augmentation de capital limitée au milliard d'euros mais des sources au fait du dossier avaient dit à Reuters en juin que la direction envisageait d'en doubler le montant.

Almunia n'a pas dit à combien la nouvelle augmentation de capital se monterait, se contentant de préciser qu'elle se ferait dans les 12 mois, une fois le nouveau plan de restructuration approuvé.

"Si l'augmentation de capital échoue, la condition sera de titriser l'aide publique", a observé Almunia.

Francesca Landini, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant