Des comportements à risques sur l'autoroute

le
2
Selon une étude, un conducteur sur trois ne respecte pas les limitations de vitesse, et un sur quatre les distances de sécurité réglementaires.

À l'approche des premiers départs en vacances, la prudence est de mise sur les autoroutes hexagonales. La Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) vient de publier son premier rapport sur les comportements au volant sur autoroutes*, réalisé avec le CETE Normandie Centre (Centre d'études techniques de l'Équipement, organisme d'État). Le constat est sans appel: un tiers des automobilistes ont des comportements à risques.

Plus d'un automobiliste sur 3 (36%) occupe par exemple la voie du milieu de manière abusive. La nuit, en semaine, lorsque la circulation est plus fluide, c'est plus d'un conducteur sur 2 (53%) qui ne se rabat pas sur la voie de droite, comme le prévoit le Code de la route. Patrick Jacamon, directeur du pôle exploitation de la Sanef, note que si le conducteur «se sent en sécurité sur la voie du milieu», il crée en réalité le danger: «la personne voulant doubler doit couper deux files, et cela peut être une incitation à dépass

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ECP1988 le lundi 29 aout 2016 à 19:37

    Quand un conducteur circule à la vitesse maximum autorisée du tronçon, où est le problème si il circule sur la voie du milieu ? Cela a l'avantage de lui éviter les incessantes manoeuvres imposées par les camions roulant à 90kmh sur l'autoroute.

  • groundze le mercredi 4 juil 2012 à 17:59

    oui la nuit je roule au milieu quand il n'y a personne j'ai déjà ainsi évité un chien, une remorque , un moellon de ciment une bache de remorque et une ou deux quilles, je ne parle pas des flaques d'eau sous la pluie. la visibilité de la voie du milieu est trés supérieure à celle de droite