Des combattants kurdes attaquent l'armée turque, sept sont tués

le
0

DIYARBAKIR, Turquie, 13 août (Reuters) - Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a lancé dans la nuit de mercredi à jeudi plusieurs attaques contre les forces de sécurité turques qui ont coûté la vie à sept de ses combattants, a fait savoir l'état-major de l'armée via un communiqué. Dans la ville de Silopi, proche des frontières avec la Syrie et l'Irak, les hommes de l'organisation séparatiste kurde ont ouvert le feu et tiré des roquettes sur une base de l'armée et quatre d'entre eux ont été tués dans les échanges de tirs qui ont suivi, selon l'état-major. Quasiment au même moment, le PKK a mené une attaque similaire contre une base de l'armée et un poste de police dans la ville de Diyadin, située dans la province d'Agri, non loin de la frontière avec l'Iran. Trois miliciens du PKK ont été tués lors de cet assaut, précise l'état-major turc dans un communiqué. D'après l'agence de presse ANF, proche du PKK, les forces spéciales turques ont tiré en direction de deux immeubles de Diyadin, près du lieu de l'attaque, tuant deux adolescents de 15 et 16 ans qui travaillaient dans une boulangerie voisine. Les violences ont redoublé dans le sud-est du pays depuis le mois dernier: les membres du parti séparatiste kurde ont alors lancé une série d'attaques contre les forces de sécurité et le gouvernement a entamé une campagne de bombardements contre les positions du PKK, en Irak mais aussi sur le sol turc. (Daren Butler; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant