Des combattants étrangers en Syrie pistés pour crimes de guerre

le
0
    GENEVE, 8 février (Reuters) - Les enquêteurs des Nations 
unies spécialisés dans les crimes de guerre ont fourni une 
assistance juridique à plusieurs pays en réponse à quinze 
requêtes d'information concernant des combattants étrangers en 
Syrie, a déclaré lundi Carla del Ponte. 
    Interrogée lors d'une conférence de presse, l'ancienne 
procureure du Tribunal pénal international pour 
l'ex-Yougoslavie, qui est membre de la commission d'enquête 
indépendante sur la Syrie chapeautée par le Conseil des droits 
de l'homme de l'Onu, n'a pas identifié les Etats concernés.  
    "Ce sont des responsables de rang subalterne ou 
intermédiaire parce que ce sont des combattants étrangers, pas 
des personnages de haut rang", a-t-elle précisé à Reuters. 
    Dans un rapport rendu public lundi, la commission d'enquête 
accuse le gouvernement syrien de mener une politique 
d'extermination des détenus assimilable à un crime contre 
l'humanité.   
 
 (Stéphanie Nebehay; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant